PAGES DU PASSÉ

 

« Tourner quelques pages de l’histoire de nos Etablissements »

dimanche 28 juin 2009 par Jean-Paul Delbos, Président de l’association des Anciens

 

LE PASSÉ nous parvient souvent en « ÉCHOS » mais aussi en « COULEURS ». Comme les rêves, le passé n’est pas toujours en « noir et blanc ». Puissent les pages qui suivent en être l’illustration à travers les exemples de Notre-Dame, Jeanne d’Arc et Bossuet.

 

I. La page Notre-Dame

Comme pour tout l’Ensemble scolaire Edmond Michelet, l’ambition de l’Association pour Notre-Dame est de rassembler le plus grand nombre possible de bulletins annuels des Anciennes, qui iraient rejoindre les « Echos » de l’Ecole Bossuet dans des archives pouvant être consultées (sous notre contrôle) par des chercheurs.

La situation de départ est claire, limpide ! Nous démarrons avec 1 (un) exemplaire : la « Plaquette commémorative du cinquantenaire de Notre-Dame », publiée en 1977 ! Les articles sont signés : Mme Fayt, M. Tournadour, N. de Beaumont, en particulier. Quelques photos et dessins illustrent les 20 pages sous couverture rose.

On y apprend qu’en 1906 « le sectarisme combiste a chassé les Ursulines de leur couvent de la place Thiers où elles élevaient les jeunes filles… » et que c’est « 1926 qui voit l’ouverture de l’Ecole Notre-Dame et le retour des Ursulines »…

Puis ce fut le départ des Ursulines en 1947. En 1969 ; le second cycle a fusionné avec Bossuet et Jeanne d’Arc et l’Ecole est devenue un Collège… Nouveau changement en 1976 quand Notre-Dame et Jeanne d’Arc fusionnent sous un vocable nouveau « Notre-Dame – Jeanne d’Arc ».

Entre 1926 et aujourd’hui, en passant par 1969 et 1976, l’Ecole est restée très vivante. Ses archives officielles doivent en attester. Mais ce que l’Association recherche c’est le témoignage multiforme et spontané que les anciennes élèves n’ont certainement pas manqué de consigner dans des bulletins, quels que soient leurs noms. Ces bulletins existent dans les familles des anciennes.

Notre association fait appel à toutes celles qui en ont conservé afin qu’elles nous les confient, en signe d’encouragement de nos efforts pour sauvegarder la « mémoire ».

 

II. La page Jeanne d’Arc

Trois bulletins nous sont parvenus dont un par le canal d’un antiquaire. On y apprend, à l’occasion du centenaire de la fondation de l’Ecole, en juin 1945, que « le pensionnat Ste Marie est né en 1845, continué par l’Institution Jeanne d’Arc en 1906. Les bulletins que nous possédons sont le n° 7 de janvier 1936 ; le n° 8 de janvier 1939 ; le n° 9 de janvier 1949.

En 1936, la présidente était Mme Saulière ; parmi les membres du Comité figurait Mlle Bahuet. Le n° 7 de 1936 récapitule les activités à partir de 1934.

En 1935, les vieux murs de l’Institution commencent à être démolis pour permettre de réaliser le projet de reconstruction du pensionnat. En 1936, le dimanche 9 février, « Mgr Castel, évêque de Tulle bénissait la première pierre des nouveaux locaux dont les travaux sont déjà avancés… » Parmi les personnalités présentes, M. Le chanoine Renaudie, supérieur de l’Ecole Bossuet… M. le chanoine Bouyssonie, professeur de philosophie de l’Ecole Bossuet et de Jeanne d’Arc… »

 
 

Le 8 mai 1937 « l’œuvre magnifique était achevée… La Supérieure Générale de la congrégation saluait au milieu de l’enthousiasme et de la joie le nouveau « Jeanne d’Arc ». 
De cette époque date sans doute la plaque de rue indiquant la direction de l’Institution, qui aujourd’hui a pris place à l’intérieur des locaux pour garder le souvenir d’une époque où l’on bâtissait des écoles catholiques.

Dans le n° 9 de janvier 1949, on note que la présidente de l’association Mme Saulière, a cédé sa place à Mme Louis Boutot en 1948.

Les bulletins de l’association des anciennes élèves de Jeanne d’Arc ne s’arrêtent pas au n° 9 de janvier 1949.

Le même appel est lancé ici pour que notre association des anciens d’Edmond Michelet s’enrichisse de nouveaux récits et témoignages dont la portée et le sens restent parfois d’une actualité étonnante.

III. La page Bossuet

À la suite des appels répétés qui ont été lancés et qui ont été entendus, nous avons recueilli une collection « presque » complète des bulletins de l’association des anciens. Ces bulletins seront conservés au lycée Bossuet, dans une armoire d’archives sécurisée. Nous avons eu le très grand plaisir, par exemple, de recevoir deux numéros exceptionnels :

  • le « compte rendu de la réunion des anciens élèves du Petit-Séminaire de Brive (hôtel Labenche), tenue le 13 décembre 1888 ». Le Supérieur du Petit-Séminaire était à l’époque M. l’abbé Breton, futur Mgr Breton, Recteur de l’Institut catholique de Toulouse. Rappel : le Petit–Séminaire avait été fondé en 1824, rue Ste Claire, avant de s’installer à l’hôtel Labenche en 1826 - Le travail effectué sur cette période par Aurélie Verlhac est disponible à l’Association 

  • le bulletin de la même association, qui donne le compte rendu de la réunion du 23 juillet 1901. L’association était toujours présidée par l’abbé Breton. 

À noter qu’à cette réunion, « l’Association décide la création d’un bulletin annuel ». Le 1er n° ne paraîtra qu’après la réunion de novembre 1901… Ce bulletin a pour but : « 1) de donner le compte rendu de la réunion des anciens élèves ; 2) de fournir des nouvelles intéressant la vie des anciens et des nouveaux ; 3) de former un lien qui nous rattache et nous retient tous à la maison qui fut le berceau de nos études. » Aujourd’hui, en 2009, nous souscrivons ! …

 

Quant à savoir si ce bulletin est réellement paru chaque année, comme annoncé, nous n’avons pas pu en trouver la preuve.

 

Mais nous avons recueilli encore un autre numéro exceptionnel : le n° 1 des « Echos de l’Ecole Bossuet », daté de décembre 1933, ainsi que les numéros 2 et 3 suivants, de décembre 1933 et mars 1934. Le n° 1 nous apprend aussi que le 5 octobre 1933, première rentrée scolaire dans une Ecole Bossuet toute neuve, la cloche sonne pour la première fois… « Tirer la corde d’une cloche et avoir la sensation que tout vous obéit dans la maison, depuis Monsieur le Supérieur jusqu’aux élèves de huitième, il y a là de quoi faire tourner d’orgueil une tête qui ne serait que moyennement équilibrée. Aussi a-t-on sagement choisi le Règlementaire [c’était son nom] dans la classe de Philosophie. C’est Marcel Meyssignac qui, cette année, secouera avec une vigueur stoïque cette cloche impassible dont les appels ne sont pas du tout platoniques… » 

Malheureusement, à partir du bulletin n° 3, nous constatons une grande lacune. Seuls nous sont parvenus quelques numéros épars : le n° 10 d’avril 1936, le n° 11 de juillet 1936 et le n° 19 de juin 1938.

Ensuite, à partir du n° 39 de mai 1946 (le 1er à être publié depuis avril 44, date du n° précédent que nous n’avons pas) nous possédons la collection complète jusqu’en 2007 (dernière année Bossuet avant Edmond Michelet) … 
En fait, il faut dire « presque » complète car il nous manque le n° 51 , le seul n° 51, qui a été publié entre le n° 50 de février 1970 et le n° 52 de juin 1976… un seul n° publié sur une période de 6 ans.

 

Nous adressons une demande pressante à tous les anciens et à leurs familles afin qu’ils mènent un chasse au trésor dans les tiroirs et les greniers, car le précieux document doit s’y trouver. Une commission mixte paritaire intergénérationnelle sera chargée d’étudier la possibilité d’offrir une « forte récompense » !

 

L’association des anciens de Bossuet a été présidée successivement par :

 

 

Joseph LACOSTE (1923-1944) – interruption en 1939-40

Paul MOISSINAC (1945-1962)          

François CHASSAGNAC (1962-1971)

Jean-Marie BOUTOT (1971-1974)              

Jacques GOUTINES (1974-1981)

Jacques LABROUSSE (1981-1986)            

Jean-Paul  LARTIGUE (1986-1991)

José QUIRANTES (1991-2000)                

Geneviève DESHORS (2000-2005)

Jean-Paul DELBOS (2005-2007) dernier président des anciens de Bossuet

et premier président des anciens de l’Ensemble scolaire Edmond Michelet

© 2015 P.-J. Lescure / Association des Anciens de l'Ensemble Scolaire Edmond Michelet     l        Webmestre      l          Mentions légales